Restauration de Valenciennes : finie !

Entre Novembre et Décembre, j’étais très occupé par la restauration des vitraux de La Chapelle de l’école Sainte Marie à Valenciennes, et pris par les projets 2020, j’ai oublié de vous partager le rendu fini :

 

Cette restauration a été l’occasion de vous montrer les différentes étapes via Instagram. Suivez mon compte afin de visionner les prochaines créations et restaurations de vitraux

Ces vitraux ne sont pas signés. J’ai cherché dans de nombreux livres un atelier Valenciennois qui aurait pu les réaliser, sans succès. J’ai également retrouvé une Eglise dans le Cambrésis avec des vitraux très similaires. Malheureusement et malgré le travail d’un historien, ce village ne connaissait pas le nom de l’atelier de vitrail.

Je vous présenterai prochainement les projets 2020.

Amis des artisans, n’oubliez pas que vous pouvez venir visiter l’atelier à Cysoing sur simple demande ! C’est toujours avec plaisir que je vous reçois !

Il n’y a pas de « petits projets » mais que de belles restaurations

Il y a deux mois, j’ai eu une remarque rigolote d’un client chez qui je me suis déplacé pour un projet de restauration, en tout simplicité. Il me dit alors qu’il « follow » un vitrailliste sur Facebook, mais qu’il n’a pas osé le contacter car il ne travaillait que sur des grands projets d’Eglise.

Et en fait c’était moi.

Alors, sachez le, je restaure même un verre cassé non peint !

Ces « petites » restaurations, font parties du travail du restaurateur, qu’il s’agisse de votre porte de bibliothèque, votre porte d’intérieure, ou un verre extérieur cassé par un ballon de foot.
Il y a plus de 1000 verres en stock dans mon atelier, même des verres rares et anciens. La restauration peut se faire directement chez vous, ou dans mon atelier, cela dépend du cas. Si la restauration se fait dans mon atelier je pose une protection temporaire pour un verre donnant sur l’extérieur.

N’hésitez pas également si ces projets plus modestes demandent la technique du sablage, de la gravure à l’acide…je réponds à ces demandes ! Et n’oubliez pas qu’en cas de bris de verre, vous êtes généralement assurés 😉 Rapprochez-vous de votre assurance habitation la prochaine fois que vous aurez un verre de vitrail cassé !

Et si vous avez une question, n’hésitez pas à m’envoyer par mms ou mail la photo de votre vitrail :

06 85 99 50 49
contact@atelierthomasmasson.fr

 

Vitraux cassés suite à une tempête ou vents violents ?

Au moment où j’écris ces mots, je suis chez moi et je regarde les poubelles se balader dans ma rue.
Des vents à « seulement » 50km/h dans le Nord, et 35 départements placés en vigilance orange, il est possible que certains vitraux soient abimés ce week-end dans les alentours de Lille.

En effet, les vents sollicitent la structure en plomb de votre vitrail, et s’il n’est pas protégé d’un grillage ou plexiglas, il n’est pas à l’abri d’une branche d’arbre, comme les photos ci-dessous :

Si vous vous rendez compte que votre vitrail a été abimé suite à une tempête, voici mes conseils :
– S’il commence à se casser, placez un carton ou une planche de bois. N’utiliser jamais de ruban adhésif marron, mais préférez les rubans de masquage ou repositionnable.

– Ne jetez pas les verres cassés, mais mettez-les de côté. Les verres peints sont reconstitués et me servent de base pour une restauration, et je peux manipuler dans l’atelier plus facilement les verres non peints pour retrouver la même référence dans mon nuancier

– Appelez votre assurance pour connaitre votre prise en charge

– Appelez-moi, ou envoyez-moi un mail avec photos
06 85 99 50 49 ou contact@atelierthomasmasson.fr

J’espère tout de même que vos vitraux vont tenir le coup (il n’y a pas de raison, mais les branches d’arbres ou autre OVNI, c’est imprévisible !)

 

Le jaune d’argent et son utilisation actuelle en vitrail

Sur le projet de la restauration de la Chapelle de l’école Sainte Marie à Valenciennes, je me suis retrouvé confronté au jaune d’argent.

Rien de bien surprenant pour un vitrailliste, surtout quand on prend en compte qu’une grande partie de mes projets sont des restaurations, et le jaune d’argent est une technique courante employée sur les vitraux depuis le XIVème siècle.

La légende dit que le jaune d’argent a été découvert alors qu’une alliance était tombée sur du verre avant la cuisson. A la réouverture du four, un anneau jaune était dessiné dans le verre. Il s’agit certes d’une légende, et l’histoire est tellement ancienne qu’on ne saura pas plus le début de l’histoire que l’identité du réel créateur des Bêtises de Cambrai.

Et malgré l’importance du jaune en vitrail, j’utilise très peu la réelle technique du jaune d’argent. En effet, la fabrication de ma matière première, le verre, a beaucoup changé ces dernières années, et ce dernier interagie moins avec le jaune d’argent.

Ainsi, je travaille avec de l’émail jaune d’argent, qui a un aspect mat avant cuisson, mais qui se vitrifie en devenant transparent

Si vous voulez en apprendre plus sur le jaune d’argent, je vous conseille le site d’infovitrail, ou alors l’article « Les débuts du jaune d’argent dans l’art du vitrail ou le jaune d’argent à la manière d’Antoine de Pise » de Claudine Lautier

Mais voici aussi les photos de ma dernière restauration à Valenciennes. Une fois les vitraux posés, et il était impossible de voir la différence entre ma restauration à l’émail jaune d’argent et les vitraux d’origine.

IMG_20200102_185949_503

Et voici les photos de la réalisation de ces pièces.

 

 

 

 

Restauration à Valenciennes

Depuis plusieurs semaines, je travaille sur le chantier de restauration des vitraux de la Chapelle de l’école Sainte-Marie à Valenciennes

Il s’agit de 12 vitraux, soit 24 panneaux que j’ai démontés il y a plusieurs semaines. Après avoir enlevé le plomb, nettoyé les verres des anciens mastics, j’ai lancé la ré-création des verres cassés ou absents.

Et comme pour le projet de la restauration du vitrail de Méricourt, certains verres ont été cassés et ont disparu avant la dépose des vitraux. J’ai réalisé quelques recherches, pour m’inspirer de reproduction d’icônes de tableaux religieux, et le travail est en bonne voie !

Le projet est à suivre en temps réel sur la page Instagram d’Atelier Thomas Masson, mais si vous avez raté le coche, vous pouvez sur Instagram regarder le résumé

CAPTURE ECRAN INSTAGRAM ATELIER THOMAS MASSON

Vous y trouverez les vidéos de certaines techniques, comme celle de la découpe de verres de forme arrondie

RESTAURATION-VITRAUX-ATELIER-THOMAS-MASSON-PROJET-VALENCIENNES-DECOUPE-VERRE-FORME-ARRONDIE (3)

Voici un pêle-mêle de ce début de restauration

La repose est prévue avant les fêtes de fin d’année, je ne manquerai pas de vous montrer le rendu final

 

Projet Haussaire – restauration et repose

Retour sur un grand projet : la restauration d’un vitrail Haussaire de 1902 situé à Lille, place Sébastopol.

Signature Haussaire

Certaines parties du vitrail étaient manquantes, et j’ai du les re-créer et puis les peindre à la grisaille

Ci-dessus, vous voyez la reconstitution du puzzle des pièces cassées, puis droite mon dessin sur les zones blanches. Je réalise ensuite les restaurations à la grisaille, ci-dessous

Voici les détails du vitrail une fois posé

repose Haussaire 3

Repose Haussaire 2

Repose Haussaire 1

J’ai installé une protection en plexiglass devant le vitrail, afin de le protéger.

 

Restauration deux vitraux La Madeleine

Il y a quelques mois, j’ai eu l’occasion de travailler sur un beau chantier sur La Madeleine : deux grands panneaux qui composent une montée d’escalier.

La restauration comprenait : le démontage des panneaux, remise en plomb, l’installation de vergettes pour solidifier le vitrail, et l’élaboration de nouveaux châssis sur mesure pour poser les vitraux devant le double vitrage

Crédit photo et video : Seb_fot

Restauration d’une verrière

Restauration d’une verrière par repiquage chez un particulier à Mons en Belgique.

Le repiquage, c’est quoi ?
Tout simplement, il s’agit de remplacer un verre, sans démonter le vitrail ou changer les plombs. Ce travail peut être fait sur place, il demande un certain coup de main pour abimer le moins possible le plomb, et nécessite que l’on coupe le verre sur place.
Il n’est pas possible dans tous les cas de faire du repiquage, soit à cause de l’état des plombs, de la structure du vitrail, ou alors du trop grand nombre de verres cassés, mais quand c’est possible, il s’agit d’une solution plus économique pour donner une seconde vie à son vitrail.

Ici, le vitrail a été restauré sur place, et les verres centraux remplacés, le tout sans déplacer la barrière de bois autour du vitrail

Vue du dessus :

Vue du dessous :

N’oubliez pas, je me déplace facilement autour de Lille et sa métropole, en Belgique et même plus loin en fonction du devis !

 

Verre peint et sablé

Une création originale signée Atelier Thomas Masson pour des particuliers à Sainghin-en-Mélantois (à proximité de Lille et Villeneuve d’Ascq)

Il s’agit d’un verre peint d’un bleu vibrant puis sablé dans mes ateliers à Cysoing

Pourquoi sabler ce verre ? Tout simplement pour récupérer la transparence du verre, et donner de la profondeur à l’œuvre.

Avant la cuisson du verre

Avant le sablage

Voici le rendu final

VERRE_PEINT_BLEU_SABLE_ATELIER_THOMAS_MASSON_1

Je vous montrerai prochainement ce verre posé !

WordPress.com.

Retour en haut ↑